maquisard_2011_01

Vande, van der Straten et Kevers en 1″6

Pour la deuxième année consécutive, la Montée Historique du Maquisard a été marquée par des conditions climatiques délicates, avec une pluie omniprésente et violente ce dimanche matin, et une météo daignant enfin se montrer plus conciliante après la pause de midi. Il faut néanmoins plus que ces hallebardes pour décourager les inconditionnels du Maquisard, puisque quelque 131 concurrents étaient de la partie ce dimanche matin, les organisateurs de la Royale Ecurie Ardennes se voyant contraints de refuser une trentaine de bolides. Toujours plus fort, en dépit des trombes d’eau, le public envahissait en nombre la célèbre côté de 2340 mètres reliant Marteau à La Reid en matinée, une assistance qui gonflait encore d’un bout à l’autre de l’après-midi, par la grâce d’éclaircies annoncées par les bulletins météo, et qui n’avaient pas voulu manquer – elles non plus – le spectacle offert par les voitures du temps d’avant.